Nadine Cail. Poème extrait du recueil : La nuit quitte ses racines.

Publié le par Myriam Payonne

                               

                                           À ceux qui longent les ruisseaux
                                           Croyant qu’ils mènent au jardin natal
                                           Ou toi qu’émeut la source
                                           Je dis l’herbe pieds nus Patience de la plaine
                                           L’aile ouverte

                                         Nadine Cail. Poème extrait du recueil : La nuit quitte ses racines.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article